Nouvelles du Web

Vapoter est une procédure jaillissante qui offre l’occasion de saisir les développements de nos comportements d’usage de substances psychoactives. La feuille de tabac, essentiellement sous sa forme de blonde, a triomphé après la guerre de 39, menée par les grandes marques aux USA. Nous étions au début des 30 glorieuses, dans un moment où le consommateur n’obtenait ni énormément de capacités d’exercer une maîtrise critique sur la marque, ni un grand problème d’écologie et de santé. Les maîtres d’un commerce grandissant ont fait fortune en commercialisant ce nouveau consommable, s’accordant avec le confectionneur pour cacher les mauvaises nouvelles lorsqu’elles arrivaient.

Créée en Chine en 2005, la cigarette électrique s’implante au sein dun environnement différent : celui d’une crise de développement fixe, en outre sur une énorme partie du monde, d’une crise environnementale et d’un ennui de la santé publique qui s’unissent pour nous fixer sur les dangers pris par tous. Devant la e-cig, la question de ses dangers va rapidement s’imposer : que nous camoufle le créateur ? À la suite de la polémique des PIP et autres atrocités alimentaires, sur quels critères peut-on lui donner raison ? Quels sont les problèmes pour la santé générale à long terme de ces nouveaux produits que sont le propylène glycol et la glycérine végétale ? Il est obligatoire d’avoir des normes de fabrication. C’est ce que dénonce le communiqué de presse montré au mois de mai par le Professeur Bertrand Rosenberg, dirigeant de l’OFT.

Comparez la catégorie : liquide e-cigarette

Cependant, la cigarette électrique pose des interrogations supplémentaires, essentiellement sur son identité : la cigarette électronique est à la fois un article d’utilisation journalière, un article de santé ou un article du tabac, en vente en boutiques spécialisées ou dans un tabac.

En lire plus sur e-cig