Nouvelles du Web

Cependant, avec deux ou trois principes assez basiques, des économies peuvent très bien être faites. On peut par ailleurs se permettre d’affranchir le courrier aux normes de La Poste, pas à « la volée » comme par le passé mais précisément, par le biais de la machine concernée. Il y en a surement une étant adaptée à la quantité de courrier que vous devez traiter parmi les différents types de machines à timbrer. De plus les entreprises qui utilisent les machines à affranchir peuvent bénéficier de ristournes en ce qui concerne les affranchissements. Un outil qui se révèle donc être bien utile. Lorsque la société en vient à émettre plus d’une vingtaine de factures par mois, nous pouvons dire que Sous-traiter peut aussi devenir rentable de manière prompte.

CE principe est simple, la facture est directement envoyée par un mode Saas ou bien courrier électronique à un prestataire, qui s’occupe de l’éditer sur papier, et se charge d’externaliser les services généraux. Courrier, petit colis, plis : quelle solution choisir ? Pour bon nombre de PME, un poste d’économies potentielles importantes s’avère être représenté par le courrier. La sous-traitance et les machines à affranchir viennent participer à rationaliser les coûts. Faire appel à un prestataire s’avère être très sécurisé et pratique, parce que celui-ci s’occupe de mettre le courrier sous pli, l’affranchit et fait son envoi. La Poste quant à elle s’avère être un acteur qu’on ne peut détrôner concernant l’envoi de lettres simples.

Sur ce marché, plusieurs fournisseurs à l’instar de Serge Minguy ont pu être positionnés. Le marché national se rapportant à l’envoi de lettres simples concentre quelques acteurs très locaux à Montréal. Le fonctionnement s’avère être simple : un collaborateur du prestataire va chercher le courrier qu’il faut envoyer dans l’entreprise, puis ses équipes trient les lettres qui sont destinées au territoire français et étranger qu’il remettra à La Poste, et les lettres qui se rapportent à son périmètre de livraison seront distribuées par lui-même. De l’ordre de 5 à 26% moins couteux que ceux de l’opérateur historique, l’atout majeur concerne le prix pratiqué. Les lettres recommandées, quand à elles, ont disparues.