Nouvelles du Web

Car fournissant des services plus ou moins similaires, la tension est en majorité causée par le fait que les deux modes de transport sont en très grande concurrence. Il s’est produit un incident qui pourrait bienêtre celui de trop, et qui pourrait faire déborder le vase, pourtant leurs relations pourraient nettement aller mieux. Ce samedi, la préfecture des Alpes-Maritimes Niçoise a confirmé que le président des taxis de la ville s’est vu être placé en garde à vue sur 24h après une bagarre à l’aéroport de Nice avec un chauffeur VTC. C’est avec une convocation devant un tribunal pour la date du 9 août qu’on a pu le laisser ressortir lundi après-midi.

Le vice-président de la Fédération de France des taxis de province, avait été en garde à vue lundi en soirée, avec un confrère, suite à une plainte pour violences volontaires en réunion qui a été déposée par un chauffeur travaillant de façon occasionnelle pour la compagnie de voitures de tourisme accompagnées de chauffeur. D’après ce que vient affirmer ce chauffeur, le vice-président de la Fédération française des taxis de province ainsi que plusieurs de ses collègues l’auraient pris à partie, verbalement et physiquement, aux environs de 19 heures le lundi alors qu’il venait récupérer une cliente tout à fait légalement à l’aéroport de Nice. Monsieur m’a hurlé dessus et puis s’est mis à m’engueuler, m’a chahuté, en me faisant la déclaration qu’il allait me crever de la même façon qu’il l’avait déjà fait concernant mes quatre pneus, et s’en prenant aussi à ma passagère, qui a été choquée. Ensuite je me suis retrouvé encerclé par plusieurs de ses collègues, prenant également un coup de poing à la volée, avant d’avoir pu me libérer », a-t-il raconté à l’Agence France presse.

Texte Transfert aeroport Roissy sponsorisé par : Transfert aérogare Orly

Environ vingt artisans taxis ont entamé un barrage filtrant à l’aérodrome Niçois suite à l’annonce que leur président était mis en garde à vue, avant que, devant les locaux de la Police des frontières, au sein desquels le vice president s’est vu être mis en garde à vue ; environ soixante d’entre eux ne viennent manifester. Il doit être reçu à la préfecture lundi, un rendez-vous pris avant les incidents, pour évoquer la concurrence des compagnies VTC, a-t-il spécifié suite à sa garde à vue. Les taxis de Nice lancent la menace, dans le cas où n’obtiennent pas gain de cause, de bloquer le marché international des professionnels de l’immobilier à Cannes, qui se révèle être le marché international le plus grand des professionnels de l’immobilier, ayant lieu à Cannes.