Nouvelles du Web

Dans la catégorie des pertes, la mise en place d’un minime d’impayés est usuellement déjà prévue par les dirigeants de compagnies.

Information conseillée par serge minguy portfolio

Il n’est pas toujours faisable de faire la prévision des possibles défaillances. Aussi, une compagnie fonctionnant sur des délais de paiement spécifiques peut voir d’un coup ceux-ci se rallonger, la mettant en péril. Cela est assez courant en période de crise où des cercles vicieux se mettront en place.

Le milieu des entreprises est très compétitif. Suite à deux ans d’existence, environ un tiers des compagnies ne survivent pas, et 50% de ces entreprises disparait du paysage en 5 ans. Il faut toutefois moduler ces chiffres bruts, parce qu’il se trouve que seulement 30% de ces compagnies arrêtent d’être en activité à cause de raisons économiques. En outre, parmi celles-ci, la toute première des raisons des échecs se trouve être les soucis relatifs à la trésorerie, qui souvent sont mal anticipés. Le premier raisonnement que l’on doit éviter même si c’est souvent un réflexe naturel : se convaincre que tout va s’arranger quand bien même on sache que cela peut aller de mal en pis. Neuf fois sur dix, cela aboutit sur un contentieux ou un délaissement de la dette, à compter du moment où un ou plusieurs clients commencent à être de mauvais payeurs. En se répétant que cela n’est qu’une chose passagère, le dirigeant de l’entreprise ira plutôt attendre.

En réalité, il lui plait de passer sa confiance au client pour la bonne et simple raison qu’il est psychologiquement difficile pour lui de penser que cela le mettra en situation difficile, ce qui peut le mener jusqu’à une surveillance rapprochée, voire un redressement, dans le cas où la créance due vient représenter une partie importante du chiffre d’affaires. A noter que pour être payé au bon moment, il faut également facturer de façon rapide. Certains seraient surpris de voir qu’au sein des TPE, les factures ne sont pas effectuées au moment même, ou ne seront pas être envoyées le jour même de la prestation. Ce sont là divers détails et minimes imperfections qui doivent être corrigés et surveillés. Un plan de trésorerie qui convient aux normes est une des obligations venant incomber aux entrepreneurs. Celui-ci doit se compter dans leur business plan s’ils ambitionnent de faire la présentation de leur projet à une institution financière.